Laure Stephan – Facilitatrice de lien parent-bébé

Laure Stephan

Pour une maternité sereine et épanouie
faut il laisser bebe pleurer

Faut il laisser bébé pleurer ?

FAUT IL LAISSER BEBE PLEURER ? Chacun a son avis là-dessus. Ou parfois pas du tout. Entre la famille, les copines, les pédiatres, les sage-femme… (en fonction de leurs connaissances sur le sujets!), on reçoit beaucoup d’injonctions (contradictoires) là-dessus quand on attend un bébé ou quand on devient jeune parent. Et on ne sait pas toujours quoi en penser du coup !
Et, c’est normal.
Parce que devenir mère, devenir parent, ce n’est pas inné ! On apprend à le devenir, on expérimente, on tombe, on apprend, et on recommence.
Mais on apprend aussi par modélisation. On reproduit l’éducation que l’on a pu recevoir ou que l’on a pu apercevoir ! Bref, tout ça pour dire qu’on est souvent un peu perdu entre les « laisse le pleurer, sinon tu seras son esclave » et les « ne le laisse surtout pas pleurer, sinon tu vas le traumatiser ! (bon j’exagère un peu… mais finalement pas tant que ça !)

Sommaire :

  1. Avant toute chose : les pleurs des bébés c’est quoi ?
  2. Bébé pleure : que faire ?
  3. Faut il laisser bebe pleurer ?

Avant toute chose : les pleurs des bébés c’est quoi ?

Pleurs des bébés : une stratégie ?

Repensez à un moment où vous avez entendu un bébé pleurer. Qu’est-ce que ça vous a fait ? Qu’avez-vous ressenti ?

C’était désagréable ?

Ça vous a fait ressentir un stress ?

Si oui, c’est normal. Vous n’êtes pas une mauvaise (future) maman !

Oui, les pleurs des bébés engendrent du stress chez ceux qui l’entendent !

Alors, pourquoi doter le bébé humain d’un pleur stressant ???!! Parce qu’on a envie que ce pleure s’arrête et on va tout faire pour : c’est ce qui a permis la survie de notre espèce !

Et oui, quand nos ancêtres étaient encore des proies, laisser un bébé pleurer aurait été synonyme de DANGER pour la tribu ! Imaginez : si on pouvait entendre les pleurs de bébé à quelques mètres à la ronde ! Ce serait la parfaite sirène pour indiquer au GPS du tigre à dent de sabre où se trouve la chair fraiche !!!

Donc, vous l’avez compris, ce n’était pas une bonne idée ou stratégie pour que notre espèce survive… !

Les pleurs des bébés ont donc été une stratégie de survie merveilleuse pour notre espèce !

Pas de prédateur en vue, ni bébé qui pleure ? Pfiou on peut se faire un p’tit feu tranquille…!

Pourquoi pleure-t-il ?

Ok, c’est bien beau tout ça. Mais concrètement, pourquoi avoir doté nos bébés d’une alarme sonore telle que le pleur ??

Pour qu’ils puissent exprimer leurs besoins et leurs émotions (ce ne sont pas des caprices). C’est leur moyen de communication.
Oui, il faut croire que nous intégrer le langage directement à la naissance, ce n’était pas dans les cordes de dame nature ! 😉 Du coup, dame nature a opté pour des pleurs, c’était neurologiquement et physiologiquement plus simple dès la naissance !

Et comme les tout-petits ne peut pas répondre à leurs besoins tout seul, ils communiquent (avec des pleurs donc !) pour que ses parents ou sa tribu y répondent !

Et comme ses jeunes parents et sa tribu ne veulent pas se faire bouffer par le tigre à dent de sabre bah….il cherche à répondre à son besoin et donc son pleur !! CQFD ! La nature est bien faire quand même 😉.

Bon ok je vous l’accorde, ça reste quand même stressant. Et en plus il n’y a plus de tigre à dent de sabre par chez nous… Certes, mais le cerveau du nouveau-né, lui, ne sait pas dans quelle époque il va atterrir et il est resté dans la phase de l’évolution de l’homo sapiens !

Donc vu le temps que notre espèce est là, je ne suis pas sûre que cette stratégie soit prête à changer… ! Alors, essayons de les comprendre au mieux pour voir comment en tirer parti !

Bébé pleure : que faire ?

En pleurant, comme je l’ai dit plus haut, bébé essaye de nous dire quelque chose puisque c’est son moyen de communication !

Que peut-il vouloir dire ?

Un besoin physiologique

Par ces pleurs (entre autres), bébé peut vous signifier qu’il a un besoin physiologique. Il vous indique peut-être :

  • J’ai faim
  • J’ai soif
  • Je suis fatigué, j’ai besoin de dormir
  • J’ai besoin de faire un rot
  • Je suis inconfortable
  • j’ai trop chaud / trop froid
  • J’ai un besoin de succion

Ce sont ces hypothèses là à vérifier en premier ! Les besoins physiologiques avant toute chose !

Besoin de sommeil peut-être ? Et non, ce n’est pas toujours la faim…!

Une douleur

Parfois, ce peut être des pleurs de douleur : une douleur au ventre (les fameuses coliques du nourrisson!), aux dents, des reflux parfois, ou s’il s’est fait mal quelque part en se cognant, se griffant…

Je me souviens encore de ce pleur strident de ma cadette quand je lui ai éraflé le pied contre un coin d’un meuble haut, alors que je la portais en écharpe et qu’elle était pied nu…(oui…l’encombrement est un peu différent que quand on est seule…un peu comme quand on est enceinte… 😉 ).
Je l’ai entendu 2-3 fois ce son et je le reconnaissais de suite et me demandais directement : « où est ce qu’elle avait pu se faire mal ? ».

Un besoin relationnel

Bébé peut aussi pleurer parce qu’il se sent seul et qu’il veut de l’interaction. Ou bien parce qu’il a été trop stimulé par des jeux, trop de visite à la maison…

Une émotion à dire…

Oui, ces petites bêtes ont déjà des émotions 😉 Certains parlent de proto-émotion. Bref, ce n’est pas vraiment important. Ce qui l’est c’est de savoir que les nourrissons ressentent aussi les choses et peuvent vouloir nous le dire. Et… ce n’est pas forcément des émotions désagréables (peur, tristesse, colère…) qu’ils veulent dire, mais ce peut aussi être des émotions agréables (joie, amour….) que les bébés pleurent.

Etonnant ?

Rappelez-vous : les pleurs sont un moyen de communication pour bébé ! Cela veut dire que ce n’est pas forcément associé à de la souffrance !

Alors comment savoir ?

Avec toutes ces hypothèses, vous vous dites peut-être : « ok, ça me fait une belle jambe, comment je sais, moi, pourquoi il pleure vraiment ? Et donc, comment je réponds à son besoin ? ».

Plusieurs techniques :

La plus utilisé :

Tester ! Vérifiez chaque hypothèse en fonction de ce que vous pensez que ça peut être et essayez ! Si bébé se calme, il se peut que vous ayez répondu à son besoin (mais pas toujours… !). Sinon, continuez !

via GIPHY

La plus rapide et efficace :

Se former au Dunstan Baby Language. C’est une australienne, Priscilla Dunstan qui a découvert que pour chaque besoin il y avait un son spécifique ! Ces sons sont universels (donc les mêmes pour tous les bébés dans leurs 6 premiers mois) car ils sont liés à des réflexes !
Quand on connait ces sons et qu’on sait les repérer, tout devient plus facile et rapide ! Cela permet d’éviter (ou de comprendre) les pleurs inconsolables de bébé et savoir comment intervenir efficacement pour apaiser bébé ! Grâce à cet outil, les jeunes parents passent de plusieurs heures par jour de pleur (3h en moyenne !) à quelques minutes ! (sauf en cas de coliques ou de gaz coincés…!) Vous pouvez lire son livre : Il pleure que dit-il, ou bien vous former directement en atelier avec des vidéos (plus efficace ! je parle par expérience ! 😉)

La plus perchée mais plus précise :

La communication connectée ! (dite la  « Coco » !) C’est Hélène Gérin et Frédéric Laloux qui ont adapté cette technique pour les parents : il s’agit de se connecter à la sagesse de son bébé pour le questionner avec des questions fermées pour obtenir des réponses « oui » ou « non » grâce à des baguettes de sourcier ou un test musculaire. Cela demande un bon entrainement… ! Vous pouvez lire leur livre : J’ai tant de choses à dire, ou bien vous former en atelier avec un.e professionnel formé.e (pareil, rien de tel que l’échange pour avancer plus efficacement dans une technique pareille).
C’est grâce à cette technique que l’on a pu se rendre compte que bébé pouvait pleurer pour exprimer de la joie !
Je suis de nature assez cartésienne (oui je suis scientifique de formation… !) et pourtant, je me suis laissée aller au jeu ! Mais ce n’est pas pour tout le monde je pense !

Faut-il laisser bebe pleurer ?

Alors, on en arrive à cette fameuse question : faut il laisser bebe pleurer ? Faut-il calmer ses pleurs ? Le bercer ? Le câliner ? L’apaiser ? Lui donner la tétine, le biberon ou bien la tétée ?

Avec ce qui a été dit plus haut, qu’est ce que vous en pensez ? Laisser pleurer bébé ou ne pas laisser pleurer bébé ?

Bébé communique un besoin, une douleur ou une émotion en pleurant. Il COMMUNIQUE.

Souvenez-vous de la dernière fois où vous avez voulu dire ce que vous ressentiez et que votre interlocuteur ne vous a pas écouté, ou a minimisé ce que vous ressentiez par des « oh, c’est pas grave » ou « oui c’est dur mais il y a pire dans la vie » etc… Comment vous êtes-vous senti ?

Ça n’était pas très agréable n’est-ce pas ?

C’est un peu pareil pour bébé quand il pleure.

Concrètement, qu’est-ce qu’on doit faire ??!

Si on le laisse pleurer, sans y faire attention, bébé retient : « je ne suis pas digne d’être écouté », et dans la majorité des cas, bébé finira par ne plus s’exprimer… Non, ce n’est pas une bonne nouvelle si bébé ne pleure plus. En grandissant, il gardera en lui tout ce qui le tracasse et n’osera quasiment jamais en parler.

Si on évite à tout prix que bébé pleure, par une tétine par exemple (alors que son besoin n’était pas un besoin de succion), bébé retient : « tais-toi ! ». Si tu l’as déjà fait, sache que tu as fait au mieux avec les connaissances que tu avais, tu n’es pas un mauvais parent pour autant.

Alors, si on ne le laisse pas pleurer mais qu’on ne lui coupe pas ses pleurs non plus, qu’est-ce qu’on fait ???

Eh bien…on écoute ses pleurs, on écoute ce qu’il a à nous dire. On tâtonne si on ne connait pas le Dunstan Baby Language ou la Coco, on cherche quel est son besoin et on essaye d’y répondre.

Parfois, même avec le Dunstan Baby Language, on ne sait pas toujours pourquoi notre bébé pleure. Et c’est comme ça. On ne peut pas répondre à 100% des besoins de nos bébés. Nos bébés n’attendent pas de nous des parents parfaits. Juste des parents suffisamment bons qui s’occupent et s’inquiètent de lui.

Quand on ne sait pas pourquoi il pleure (et qu’on a vérifié tous les besoins physiologiques avant !) : on l’accompagne dans son pleur. On verbalise ce qui se passe pour lui, qu’on est là avec lui-même si on ne sait pas ce qui se passe pour lui. Il a peut-être juste besoin de décharger ou d’exprimer une émotion, et on ne peut rien faire pour lui hormis d’être là AVEC lui.

Conclusion :

Un bébé qui pleure ne fait PAS de caprice. Il n’en a pas la capacité. Bébé S’EXPRIME et COMMUNIQUE. Il communique sur ses besoins ou sur son état. Ne pouvant répondre lui-même à ses besoins, il pleure pour les exprimer et pour que vous y répondiez.
Faut-il laisser bebe pleurer ? Je vais faire une réponse de normand : oui et non ! Nul ne sert de le laisser pleurer seul pour « qu’il se fasse les poumons » comme dirait ma grand-mère 😉, ou de vouloir à tout prix qu’il cesse de pleurer parce que « ce n’est pas bon de laisser un bébé pleurer ». Soyez à son écoute.
Et soyez aussi à votre écoute. Devenir parent ce n’est pas inné, vous n’avez pas le décodeur intégré, c’est pour ça qu’il existe des ateliers pour apprendre à décoder les pleurs. En revanche votre instinct vous dicte, si vous l’écoutez vraiment, si c’est juste pour vous de le laisser pleurer ou non à ce moment-là.
Et n’oubliez pas, bébé n’a pas besoin de parent parfait. C’est ok de ne pas savoir répondre à 100% de ses besoins.
DONC : on relâche la pression là-dessus ! Votre bébé ne vous en tiendra pas rigueur s’il a dû pleurer un peu longtemps pour que vous compreniez (ou non) ce dont il avait besoin !

Envie de savoir décoder facilement les pleurs de ton (futur) bébé ?
Envie d’éviter les 3h de pleurs (en moyenne) par jour pour seulement quelques minutes/ jour ?

Voir les prochaines dates d’atelier

Sources :

Dunstan Baby France
Il pleure, que dit-il ? Priscilla Dunstan
J’ai tant de choses à dire. Hélène Génin et Frédéric Laloux
Pleurs et colères des enfants et des bébés. Aletha Solter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Revoir l'Atelier GRATUIT :

Futures mamans :
Comment devenir une jeune maman heureuse et épanouie
qui profite à fond de son bébé
sans se sentir isolée !

C'est par ici !